Le comparateur de mutuelles assurances pour chien et chat vous fournit les informations nécessaires pour protéger votre animal

Santé chiens : la rage

Santé chiens : la rage

La rage est une des maladies des animaux à quatre pattes transmissible à l’homme et à d’autres animaux domestiques ou sauvages. Étant mortelle, il s’avère d’une importance capitale de savoir davantage sur cette maladie afin que chaque maître de chien puisse prendre toutes les mesures nécessaires pour la prévenir. Alors, qu’est-ce qu’une rage et comment se transmet-elle ? Quels sont les symptômes de la rage ? Comment la prévenir et comment la diagnostiquer ? Existe-t-il des traitements pour soigner la rage et quelles sont les premières précautions à prendre en cas de morsure par un animal suspect ? Toutes ses questions méritent réponses pour lutter contre la rage.

La rage est une maladie infectieuse qui peut aussi bien toucher les hommes, les chiens, les chats mais aussi les rongeurs. Plus concrètement, à part les hommes, elle peut contaminer aussi bien les animaux domestiques que les animaux sauvages. Cette maladie mortelle est d’origine virale. La rage est causée par le virus nommé rabique, un virus appartenant à la famille des « rhabdoviridaes ». Il appartient au genre « Lyssavirus ». Faisant partie des maladies contagieuses, la rage s’attaque d’une manière assez rapide les cellules nerveuses de l’infecté. De ce fait, il est important de réagir sans tarder dès que les premières signes se présentent afin d’éviter tout risque de contaminations.
Les virus rabiques sont très fragiles et résistent mal à l’environnement. Plus particulièrement, ils sont sensibles à la lumière, à la chaleur voire à l’oxygène.

Les virus rabiques s’accumulent dans la gueule de l’animal porteur de rage mais afin qu’ils puissent se propager dans l’organisme, ils recherchent « une porte » pour s’y intégrer. Dans la majorité des cas, ce sont les plaies suite à une morsure qui leur permettent d’entrer dans l’organisme. Il est toutefois à souligner que même si l’animal porteur du virus ne présente pas encore de symptômes permettant de la reconnaître, il est déjà en mesure de le transmettre à un autre animal ou à une personne en une seule morsure. Dès que la rage trouve une porte d’entrée, elle attaque rapidement tous les muscles du contaminer ainsi que son système nerveux. Cependant, la durée de son incubation est variable en fonction de la race du chien et de la partie de son organisme qui a été mordue. En outre, tout chien quel que soit sa race et son âge peut être atteint de la rage s’il n’est pas vacciné. À part la morsure, la griffure peut également transmettre la rage. Et comme la salive de l’animal porteur de rage contient les virus, cette maladie infectieuse est en mesure de se transmettre par léchage surtout s’il lèche une zone de lésion.

Il existe de nombreux signes permettant de reconnaître qu’un animal est infecté par la rage. La période comprise entre la morsure et l’apparition des premiers symptômes ou durée d’incubation peut durer entre 9 jours et 12 mois. Les principaux symptômes de cette maladie contagieuse sont avant tout nerveux. Plus exactement, le chien change de comportements. Il devient très agressif mais à la fois peureux. Ainsi, il a tendance à se cacher en étant très sensible à la lumière mais il peut également attaquer à tout moment. De plus, durant la phase d’inflammation locale, l’animal peut devenir fiévreux et ses pupilles commencent à se dilater et ses réflexes oculaires sont beaucoup plus lents que d’habitude. Pour certaines races, même la voix de l’animal change voire devient rauque et sa salivation devient de plus en plus abondante et mousseuse. Quand son cas est grave, l’animal à quatre pattes présente une parésie générale. C’est ce qu’on entend par rage paralytique. Autrement dit, il a du mal à bouger. Les parties les plus concernées par cette paralysie sont tout d’abord les pattes postérieures et les mâchoires. Elle va alors atteindre tout son corps. Ainsi, la mort survient une fois que cette paralysie touche les muscles respiratoires du toutou.

Le diagnostic de cette maladie fatale est très délicat dans la mesure où les signes de la rage peuvent être assez discrets et peu spécifiques au tout début. C’est ainsi que tout chien qui est suspect de porter ce virus est mis obligatoirement en observation et son état sera suivi de près par un vétérinaire. Pour ce qui est du diagnostic de certitude, il sera réalisé auprès du laboratoire destiné. 

Pour prévenir cette maladie contagieuse, la vaccination contre la rage reste la prévention la plus efficace. Elle est d’ailleurs obligatoire dans de nombreux pays. Le vaccin est administré à un chiot ayant au moins 3 mois. Après l’injection, un rappel qui sera effectué un an plus tard est indispensable. Mais même si un chien est vacciné, il s’avère toujours judicieux de prendre les mesures nécessaires au cas où il aurait été mordu par un autre animal suspect. Il se pourrait aussi que des incidents surviennent durant la vaccination par exemple en cas de mauvaise conservation du vaccin. De ce fait, la vaccination n’a aucun effet. A part cela, il est toujours prudent d’éviter tout contact de l’animal avec d’autres qui sont errants puisque cela pourrait être une source de sa contamination.

En cas de morsure, que celui qui a mordu soit porteur du virus de rage ou non, il est toujours important en premier lieu de laver sans attendre la plaie. Pour ce faire, il faut recourir à de l’eau propre et du savon ou d’un produit antiseptique. Le nettoyage de la plaie doit être pris au sérieux et durer au moins 5 minutes. Il faut toutefois faire très attention puisque pendant les deux heures après la morsure, la salive sur le pelage est très virulente. C’est dans ce sens qu’il faut porter des gants durant le nettoyage de la plaie. Une fois que c’est fait, il faut immédiatement emmener l’animal voir un vétérinaire afin qu’il puisse faire un diagnostic de certitude avant que le cas du toutou ne s’aggrave. Une fois que l’animal est confirmé comme étant un porteur, il est important d’éviter tout contact avec l’animal. Rien ne sert d’essayer de l’attraper ni de le toucher étant donné qu’il est toujours prêt à mordre en étant agressif.

Il est à préciser qu’il est déconseillé de faire vacciner un chien qui a été mordu. En effet, ils ne peuvent que masquer l’apparition des signes de la rage mais ne seront pas efficaces pour la soigner. Plus exactement, il n’existe pas jusqu’à présent des soins efficaces permettant de traiter la rage que ce soit chez les animaux domestiques, sauvages et même chez les hommes. Dans les cas d’un chien atteint de la rage, il n’y a aucune solution envisageable à part le fait de l’euthanasier pour éviter tout risque de transmission de la maladie et aussi pour alléger sa souffrance. C’est pour cette raison qu’il est plus qu’important de prévenir l’arrivée de la rage. Il est déjà trop tard dès que les virus rabiques entrent en contact avec l’organisme de l’animal de compagnie.