Le comparateur de mutuelles assurances pour chien et chat vous fournit les informations nécessaires pour protéger votre animal

Quel Hygiène est pratiquée dans les cliniques vétérinaires ?

En tant qu’établissement de soins pour les animaux, le respect d’hygiène est primordial dans clinique. Cela permet non seulement d’éviter la propagation des pathologies infectieuses animales mais de se prémunir également contre les risques d’apparition de maladies. Pour assurer les propriétaires des animaux qui se rendent dans cet endroit, nous allons faire le point sur les règles d’hygiène à respecter dans la clinique des animaux ainsi que les bonnes pratiques des vétérinaires.

Avant de passer aux bonnes pratiques d’hygiène vétérinaire, nous allons d’abord expliquer la nécessité du respect d’une hygiène sanitaire dans une clinique ou un cabinet vétérinaire. En effet, les animaux et les hommes fréquentent ces endroits. Or, cette fréquentation peut être source de maladies ou d’infections nosomicales. Par exemple, si le vétérinaire omet de se laver les mains souillée avant et après l’auscultation d’un animal. Pour assurer la sécurité sanitaire des propriétaires d’animaux, du personnel clinique et des animaux, la FECAVA et la QUALITEVET ont mis alors en place des recommandations. Celles-ci visent également à contrôler les infections dans les établissements de soins vétérinaires.

  • le nettoyage et la désinfection des mains : se laver et se désinfecter les mains pour toute personne amenée à manipuler ou à soigner un animal est important. L’assistant ou le vétérinaire qui manipule du matériel médical, un prélèvement biologique, l’urine ou l’excrément d’un animal doivent se laver les mains avec les gels hydro-alcoolique. La personne qui nettoie les équipements et le lieu de travail doit aussi se laver avec du savon antiseptique. Lors du lavage, il faut se frotter les ongles, bien savonner, rincer et sécher les mains avec une serviette propre ou un papier jetable. Mais s’il s’agit d’une intervention chirurgicale, avant l’opération, le vétérinaire anesthésiste et chirurgien doivent se laver les mains, les avant-bras et les coudes avec un savon antiseptique. Après l’opération, ils doivent également se laver les mains avec un savon antiseptique et une solution hydro-alcoolique.
  • l’utilisation de gant : la FECAVA préconise aussi l’utilisation de gants stériles lors de manipulation des animaux sujets à une pathologie contagieuse ou lors d’une opération chirurgicale. Le port de bijoux, de cravate et des écharpes est à éviter.
  • la désinfection de surface et des locaux : ce point crucial est également à ne pas oublier. Le respect de la propreté dans le local permet de lutter contre les agents pathogènes tout en protégeant les personnels. Pour ce, il faut nettoyer le local entre chaque consultation avec des balais, des raclettes, des serpillières, des lavettes microfibres ou une autolaveuse ou appareil à vapeur. Le sol, la table, le matériel utilisé, les poignées de porte etc. doivent être nettoyés. Ne pas oublier de laver, de rincer, de sécher les outils de nettoyage après utilisation.
  • la gestion des dépouilles : les déchets contagieux doivent être placés dans des poubelles ou des sacs étanches avant leur traitement et évacuation. Quant aux dépouilles, le corps des animaux morts doivent être placés dans une pièce réfrigérée avant leur évacuation par une société spécialisée.
  • les règles sur les vêtements de protection et le local : les vétérinaires, les auxiliaires vétérinaires, le personnel de la société de nettoyage doivent tous porter des vêtements de protection (blouse, badge, chaussure) et se changer dans l’immédiat en cas de souillure. On doit également trouver dans chaque pièce des gants à usage unique et un lavabo. Sinon, en cas d’hospitalisation d’un chien ou chat, le personnel est tenu de laver et de désinfecter la caisse de transport et leur gamelle.