Le comparateur de mutuelles assurances pour chien et chat vous fournit les informations nécessaires pour protéger votre animal

Santé animale : il faut bien surveiller la nourriture d’une chienne allaitante

Dans le cas d’une chienne allaitante, l’alimentation peut s’avérer importante car elle nécessite surtout des aliments riches en protéine mais aussi une énergie supplémentaire pouvant favoriser votre bête durant cette période. Pour mieux vous aider, nous avons donc réuni ces quelques conseils :

Il lui faut un régime nutritionnel approprié

Pendant l’allaitement, votre toutou peut présenter une envie considérable au niveau de l’alimentation. Il vous faut donc savoir la quantité de nourriture la plus adaptée durant cette période. En effet, pour ne pas vous tromper à ce sujet, nous vous conseillons de solliciter l’avis du vétérinaire.

La période de gestation est souvent difficile pour une chienne. Pour l’aider à traverser cette phase, vous devez acquérir de la nourriture particulière pour couvrir ses besoins énergétiques entre la deuxième et la quatrième semaine d’allaitement. Nous vous conseillons donc de nourrir votre animal à son envie. Veillez toutefois à ce que cela n’entraîne pas de troubles digestifs. Procédez de façon progressive à la modification nutritionnelle si celle-ci s’avère nécessaire. Vous devez également savoir qu’il existe une mutuelle santé animale pouvant prendre en charge les frais médicaux et d’autres charges concernant l’état de santé de votre animal.

Procédure d’arrêt d’allaitement des chiots

Vous devez effectuer cette procédure si vous constatez que la mère ne peut plus satisfaire les besoins de ses petits. Une procédure de sevrage s’avère alors nécessaire. Celle-ci doit être faite à partir du 4 ou 5ème semaine des chiots. Pour ce faire, il leur suffit de goûter à une autre nourriture que le lait maternel. Il est recommandé d’arrêter la privation dès le 7 ou 8ème semaine. A partir de cette période, les petits peuvent consommer des croquettes pour chien. Faites attention ! Prenez bien soin d’humidifier ces dernières avant de les donner à vos chiots.

A noter que les chiots peuvent rencontrer de troubles nutritionnels et d’accroissement si la procédure de sevrage n’a pas été faite dans les meilleures conditions. Après le sevrage, il vous faut infliger à la mère une diète de 24 heures pour l’aider à stopper la sécrétion lactée.