Le comparateur de mutuelles assurances pour chien et chat vous fournit les informations nécessaires pour protéger votre animal

Les insectes, un véritable danger pour les chiens et les chats

Tout comme les milliers d’insectes estivaux, vos animaux domestiques, votre chien et/ou votre chat consacrent leur temps à l’extérieur. Vos petits compagnons peuvent facilement attraper des maladies au-delà de la gêne déclenchée. Il faut donc se prémunir des piqûres ou des attaques d’insectes en tout genre.

Non seulement les moustiques provoquent des démangeaisons, mais certains propagent également des maladies graves chez les chats et chiens. Les moustiques tigres transmettent et véhiculent de graves pathologies, comme le chikungunya. Un moustique femelle peut notamment immuniser un ver (Dirofilaria immitis), qui est responsable d’une maladie nommée ver du cœur ou la dirofilariose.

Ce ver s’installe dans le cœur ou dans les artères pulmonaires. C’est une maladie vectorielle non contagieuse entre animaux. Pourtant, les premiers symptômes peuvent mettre des années avant d’apparaître. Cela retarde le traitement et le diagnostic par prise de sang, l’échographie des organes atteints ou la radiographie. Un traitement spécifique uniquement procuré par un vétérinaire pourra en venir à bout.

Il n’y a pas de vaccin pour lutter contre cette maladie. L’utilisation d’antiparasitaires est la meilleure prévention tout en demandant conseil au vétérinaire. Ce dernier prescrira des répulsifs adaptés à la santé de l’animal. Bien sûr, il existe des pipettes (spot-on) utilisées chez le chien. Une mutuelle chien chat peut prendre en charge une partie ces produits préventifs et présenter un forfait prévention.

A titre de rappel, le phlébotome est un autre moustique dangereux surtout pour le chien. Ce micro moustique peut inoculer une toute autre maladie grave : la leishmaniose. La leishmaniose du chat (Felis catus) a été depuis longtemps examinée comme étant un phénomène unique.

La période d’incubation peut également être vraiment longue. Suites aux recommandations de l’OMS, la prévention se fait par l’utilisation d’un collier comportant un insecticide spécifique, accessible chez les vétérinaires. Avec les mêmes précautions d’emploi, on peut aussi utiliser une pipette. Les maîtres qui adhérent à une assurance santé animale bénéficient de nombreux avantages quand il faut engager des dépenses que ce soit à but curatif que préventif.

Le chien est notamment sensible à la leishmaniose. 40 000 chiens seraient touchés chaque année et 21 départements seraient concernés par l’insecte en France. Pour la prévenir, un répulsif vétérinaire est recommandé.

Un vaccin contre la leishmaniose est apparu depuis peu. Il présente une protection supplémentaire, même s’il ne protège pas totalement le chien. Son injection doit seulement être faite par un vétérinaire suivant un calendrier précis : 3 injections à 3 semaines d’intervalle et un rappel annuel. Avant la primo-vaccination, il est conseillé de faire un dépistage pour s’assurer que le chien ne porte pas la maladie.

L’OMS affirme que deux cas sur trois de leishmaniose canine ne seraient pas identifiés. Pourtant, 30 à 80% de la population des chiens dans le Sud de la France serait porteuse de la maladie. Ce moustique, comme d’autres espèces, gagne à présent du terrain dans le bassin méditerranéen et remonte vers le Nord à cause du réchauffement climatique.

Cet été, faites attention aux insectes. Cela vaut pour ceux qui comptent aller à la plage ou pour ceux qui comptent rester dans le jardin. Ils peuvent constituer de grands dangers pour vos animaux de compagnie.

Les zones à risques où attraper des insectes
Bien sûr, votre chien ou votre chat peut attraper des insectes partout. Cependant, il y a quelques zones où les risques sont plus importants. Tel est le cas par exemple des bois, des champs, etc. Sachez également que votre animal de compagnie aura plus de chance d’attraper des insectes si vous le laissez dehors à la nuit tombée ou tout au long de la nuit.

Quels sont les insectes les plus à risques ?
Pour les chiens et les chats, les tiques sont les plus à craindre. Non seulement ils peuvent faire du mal à votre boule de poil, mais ils peuvent aussi envahir rapidement votre maison. Les tiques se nourrissent de sang. Ils se reproduisent rapidement et peuvent envahir son pelage en un rien de temps. Les tiques peuvent notamment entraîner un manque de durillon chez votre chien ou chat et entrainer des maladies graves comme la piroplasmose, l’ehrlichiose ou encore la maladie de Lyme, etc.

Il y a également les puces. De très petite taille, elles peuvent facilement se cacher sous les poils de ces animaux. Elles peuvent être porteuses de certaines maladies à risque pour ces derniers. Sans compter que la présence de puce gratte et peut entrainer à la longue des blessures externes sur l’animal infecté.

Autre problème à ne pas minimiser est également la chenille processionnaire du pin. Un simple contact peut engendrer des complications chez l’animal. Et l’ingestion de l’une d’entre elles a un effet dévastateur. Cet insecte peut entrainer des irritations des yeux, mais peut aussi, en cas d’ingestion, entraîner un manque de protéine chez l’animal à cause de ses toxines.