Le comparateur de mutuelles assurances pour chien et chat vous fournit les informations nécessaires pour protéger votre animal

Y-a-t-il un moyen de faire assurer les Nouveaux Animaux de Compagnie (NAC) ?

Depuis plusieurs années, les NAC ou Nouveaux Animaux de Compagnie ont pris le devant dans le pays de France. En effet, les foyers qui les hébergent augmentent de jour en jour, en plus des traditionnels chats et chiens, à savoir les hamsters, les furets et parfois même, certains reptiles. Ce phénomène prend de l’ampleur de plus en plus. Les chiffres montrent qu’il existe 4 millions de NAC en France, et cela entraîne diverses questions, y compris celles à propos de leur assurance maladie.

Est-il possible de faire assurer les NAC ?

Etant donné l’importance des avantages générés à la filière des NAC, beaucoup de compagnies d’assurance se sont lancées dans ce domaine. De ce fait, il est actuellement possible de couvrir les NAC, dont les niveaux de garantie sont presque pareils à ceux des chiens ou des chats. A titre d’exemple, le furet, prenant la troisième place des animaux de compagnie en France, selon le classement, est apte à adhérer à une assurance comme on fait avec un chat ou un chien. Pour cela, il faut obligatoirement que l’animal soit marqué à l’aide d’une puce, et qu’il soit vacciné et enregistré.

Plusieurs options au choix

Le diminutif  NAC comprennent des animaux qui sont très différents entre eux, comme le hamster et l’iguane. Il est bien évident que les contrats d’assurance maladie animaux proposés seront différents d’une espèce à une autre. Ainsi, aucun justificatif particulier n’est utile pour la souscription des lapins ou les rongeurs, mis à part un certificat de vaccination, à la demande. Par ailleurs, une assurance maladie opérant dans l’assurance des petits animaux applique des cotisations pas très chères, environ 5 euros par mois. Cependant, il est important de se renseigner à l’avance puisque les assurances maladie spécifiques aux NAC restent encore actuellement rares et nombreux d’entre eux s’avèrent être réticents à assurer certains animaux, comme les reptiles, estimés encore dangereux.

Une fois que les NAC soient souscrits, ils bénéficient des garanties pareilles à celles des chiens ou des chats protégés par une assurance maladie animaux, notamment, un remboursement des vaccins, une prise en charge des dépenses relatives aux actes vétérinaires et aussi les interventions chirurgicales.

Mutuelle pour les NAC

En quoi consiste une mutuelle pour NAC ? En effet, c’est comme une simple assurance santé, sauf qu’elle est conçue spécialement pour les nouveaux animaux de compagnie. Exactement comme pour les chiens et les chats, il est possible de disposer d’une couverture financière, dans le cas où l’animal a des soucis de santé. Les dépenses vétérinaires qui sont censées être payées par le propriétaire vont être prises en charge par la mutuelle. Pour s’assurer de ne pas devoir supporter des lourdes dépenses, il vaut mieux souscrire une assurance pour lapin, furet, perroquet, chinchilla ou cobaye.

En France, on compterait en moyenne 4 millions de nouveaux animaux de compagnie dans les familles. Suivant le rang du chien et chat, le furet est le 3e animal adopté par les Français. Face à des chiffres, les compagnies d’assurance n’ont pas raté l’occasion de proposer des contrats dédiés exclusivement à ces derniers. Toutefois, il  faut rester vigilant, selon l’animal à assurer car il se peut que l’accès soit refusé auprès de quelques compagnies. Il est utile de connaître que le terme NAC concerne plusieurs types d’animaux. Bien qu’il est plus facile de faire assurer un furet ou un lapin, ce n’est point le cas pour l’assurance d’un serpent, d’un iguane ou encore d’une araignée.